Secret du succès : ne pas manger son marshmallow !

Secret du succès : ne pas manger son marshmallow !

Comment parler de secret du succès en parlant d’un marshmallow ? Vous croyez que je suis folle mais c’est très sérieux et scientifique. Quand on commence un blog ou tout autre entreprise, on veut réussir, ça paraît logique. Mais il existe un secret du succès qui est très important pour augmenter sa productivité et ne pas procrastiner, l’ennemi numéro 1 de l’entrepreneur et du blogueur.  Dans cet article, je vais vous expliquer un secret du succès qui a été mis en avantpar Joachim de Posada lors d’une présentation au TEDx sur l’expérience du marshmallow avec des enfants. 

Comment réussir et être productif ?

La productivité est un facteur important quand on se lance dans un projet, que ce soit la réalisation d’un blog ou d’une entreprise en ligne. Le manque de productivité accompagnée de la procrastination fait qu’on se retrouve alors facilement le soir sans avoir rien fait. Combien de fois vous êtes-vous retrouvé dans cette situation ?

Je devais faire ça aujourd’hui mais rien n’a été fait !

Pourtant j’étais bien assis à mon bureau en face de mon ordinateur toute la journée !

Et pourtant, rien n’a été fait. Le plus souvent, on passe son temps à traîner sur Youtube ou sur les réseaux sociaux et le temps passe à une vitesse folle. C’est ce qu’on appelle la gratification instantanée. En clair, quand vous vous asseyez devant votre ordinateur, vous avez le choix suivant : travailler ou traîner sur internet et les réseaux sociaux. Que pensez-vous qu’on fait naturellement, sachant que se mettre au travail demande plus d’efforts que de se connecter sur Facebook ou Twitter ? Je ne vous fais pas de dessin ;)…

Secret du succès : éliminer la gratification instantanée

L’expérience du marshmallow

Le problème de la gratification instantanée dans le manque de productivité a été démontré de manière simple et marrante grâce à une expérience toute simple avec des enfants. Ne vous inquiétez pas, aucun enfant n’a été blessé pendant l’expérience ;). Cette expérience du marshmallow a été créée à l’Université de Stanford dans le cadre d’une série d’études scientifiques sur la gratification retardée dans les années 60 et 70.

secret du succes marshmallow

Il fallait donc évaluer la gratification instantanée grâce à l’expérience du marshmallow qui se décrit ainsi : dans une pièce s’installe un enfant à une table sur laquelle est posée un marshmallow. L’adulte explique à l’enfant qu’on va le laisser seul avec le marshmallow pendant 15 minutes. Si l’enfant ne mange pas le marshmallow, l’adulte lui en donnera un deuxième à son retour. L’enfant aura alors doublé son gain. Si, par contre, l’enfant mange le marshmallow avant le retour de l’adulte, il n’en aura pas d’autre. Et ainsi de suite…

Dans les 2 vidéos ci-dessous, découvrez les réactions d’enfants face à cette expérience du marshmallow.

Dans cette expérience, le but est donc tout simplement de ne pas manger le marshmallow qui vous tente face à vous. L’effort sera donc de résister à cette gratification instantanée pour avoir un meilleur gain après les 15 minutes d’attente. Je vous propose donc de voir cette expérience expliquée par Joachim de Posada dans la vidéo de sa présentation du concept de l’abolition de la gratification instantanée comme secret du succès ci-dessous. La transcription écrite en français de la vidéo est disponible juste en-dessous.

Transcription de la vidéo en français

Je suis ici car j’ai un message très important à faire passer. Je crois que nous avons trouvé le facteur le plus important dans la réussite sociale. Je crois que nous avons trouvé le facteur le plus important dans la réussite sociale. On l’a découvert tout près d’ici, à Stanford. Un professeur de psychologie a pris des enfants de 4 ans, et les a laissés tout seul dans une pièce. Un professeur de psychologie a pris des enfants de 4 ans, et les a laissés tout seul dans une pièce. Il disait à l’enfant, un enfant de quatre ans.« Johnny, je vais te laisser ici avec un marshmallow, pendant 15 minutes. « Johnny, je vais te laisser ici avec un marshmallow, pendant 15 minutes. Si quand je reviens, le marshmallow est toujours là, je t’en donnerais un autre. Tu en auras alors deux. » Dire à un enfant de 4 ans d’attendre pendant 15 minutes en face de quelque chose qu’il aime,est équivalent à nous dire : « On vous apporte le café dans deux heures. » (Rires) Un exact équivalent.

Que s’est il passé quand le professeur a quitté la pièce? Aussitôt que la porte s’est refermée… 2 sur 3 mangèrent le marshmallow. 5 secondes, 10 secondes, 40 secondes, 50 secondes, 2 minutes, 4 minutes, 8 minutes. Certains ont tenu 14 minutes 30. (Rires)Pas faisable. Il ne pouvait pas attendre. Ce qui est intéressant, c’est qu’un enfant sur trois regarda le marshmallow et fît quelque chose comme ça… Il le regarda. Puis le reposa. Avant d’aller faire un tour. Et d’aller jouer avec sa jupe ou son pantalon.

Cet enfant comprend déjà à quatre ans le principe le plus important pour la réussite. Qui est la capacité à retarder la gratification. La tempérance, le facteur le plus important pour la réussite. 15 ans plus tard, ils poursuivirent leur travaux. 15 ans plus tard, ils poursuivèrent leur travaux. Qu’ont-ils découvert ? Ils retrouvèrent ces enfants qui avaient maintenant entre 18 et 19 ans. Et ils ont découvert que 100 pour cent des enfants qui n’avaient pas mangé le marshmallow avaient réussi. Ils avaient de bonnes notes. Ils se portaient très bien. Ils étaient heureux. Ils avaient des projets. Ils s’entendaient bien avec leur professeur et les autres étudiants. Ils allaient bien.

Une grande proportion des enfants qui avaient mangé le marshmallow, n’allaient pas bien. Ils n’avaient pas réussi à aller jusqu’à l’université. Ils avaient de mauvaises notes. Certains avaient quitté l’école. Certains y étaient toujours malgré leur note. Certains avaient de bonnes notes.

Je me suis demandé si les enfants hispaniques réagiraient de la même façon que des enfants américains ? Je me suis demandé si les enfants hispaniques réagiraient de la même façon que des enfants américains ? Je suis allé alors en Colombie, où j’ai reproduis l’expérience. Et c’était très drôle. J’ai testé des enfants de quatre, cinq, et six ans. Et voilà ce qui s’est passé.

(Rires)

Que s’est il passé en Colombie ? Les enfants hispaniques, 2 sur 3 mangèrent le marshmallow. 1 sur 3 ne le mangea pas. Cette petite fille était intéressante. Elle a mangé l’intérieur du marshmallow. (Rires) En d’autres termes, elle voulait nous faire croire qu’elle n’y avait pas touché, pour en avoir deux. Mais elle l’a mangé. On sait qu’elle réussira. Mais il faudra la surveiller. (Rires) Mieux vaut qu’elle ne travaille pas dans la banque ou comme caissière. Mieux vaut qu’elle ne travaille pas dans la banque ou comme caissière. Mais elle réussira.

Et cela s’applique à tout. Même à la vente. Prenons un vendeur. Un client dit : « Je veux ça ». Et le vendeur répond : « Ok, tenez ». Ce vendeur mange le marshmallow. Si le vendeur dit, « Attendez puis-je vous poser quelques questions pour voir si c’est le bon choix » Si le vendeur dit, « Attendez puis-je vous poser quelques questions pour voir si c’est le bon choix » Il vendra beaucoup plus. On trouve des applications un peu partout.

Je terminerais par les Coréens. Ils m’ont dit ceci : Vous savez quoi ? C’est tellement génial il nous faut un livre sur les marshmallows pour chaque enfant. Et on l’a fait. Et à présent, il y en a partout en Corée. On apprend à ces enfants la tempérance. Et nous devons apprendre ce principe ici aux Etats-Unis. Car nous avons une dette énorme. On mange plus de marshmallows qu’on en produit. Merci beaucoup.

Retrouvez LunaCat Studio Web Design sur les réseaux sociaux pour d’autres conseils blogging et web design : Facebook | Twitter | Google+ | Pinterest

Vous aimez cet article ? Partagez-le :

Cathy

LunaCat Studio crée des blogs WordPress beaux et fonctionnels pour ses clients, les aide à augmenter le trafic vers leur blog et à fidéliser les lecteurs. Sur ce blog, retrouvez tous les conseils et astuces pour bien bloguer.

Aucun commentaire

Commenter